Réduction des fonctionnaires: une communication basée sur le mensonge onthologique du gouvernement

Depuis une semaine, la communication officielle du gouvernement est honteusement adamante sur le fait qu’il n’y aura pas de réduction de postes de fonctionnaires.

François Hollande affirmait, la main sur le coeur, en off du sommet de Rio, qu’il aurait été au courant d’un tel projets’il existait !

Son premier ministre, Jean-Marc Ayrault, entonnait un refrain identique, et les services de communication du gouvernement ironisaient sur le mode de l’impossibilité d’une telle mesure.

Et pourtant, les informations officielles sont tombées, et le plan de réduction des déficits passera bien par une réduction des effectifs dans les ministères et les administrations « non-prioritaires ».

Faut-il que Hollande ait peur de la rue, pour avoir menti à ce point, et de manière aussi ouverte, à peine un mois après avoir été élu!

2kismokton!
Si la réduction des déficits était compatible avec une augmentation des effectifs, celà se serait sû!

Pour partager :

La pandémie de grippe A-H1N1 aurait été 15 fois plus mortelle que les chiffres officiels ne l’ont établit.

 Une étude médicale multi-centriste, à laquelle le CDC (Center for Desease Control) américain a participé, publiée dans « The Lancet », indique qu’en réalité l’épidémie de grippe H1N1 aurait été 15 fois plus meurtrière que le niveau retenu officiellement par les services de santé:
Source : http://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099%2812%2970121-4/fulltext
L’étude part des 18 500 cas mortels dans le monde, confirmés par analyse biologique lors de la pandémie de 2009 sur la variante de grippe A-H1N1, sur la périoed d’avril 2009 à août 2010. Chiffre officiel publié par l’OMS.

Ce nombre de décès ne serait qu’une fraction du nombre de décès réellement liés à la pandémie. L’étude publiée par le Lancet visait à estimer le nombre global de décès pendant les 12 premiers mois de circulation du virus dans chaque pays.

Méthode statistique employée :
L’équipe scientifique qui a dirigé l’étude a calculé le taux de mortalité resporatoire brut associé à la pandémie de 2009 en les catégoriant par âges : (0—17 , 18—64 , et >64 ans) en ayant recours à un taux cumulatif sur 12 mois de cas symptomatiques mortels provenant de 12 pays ramenés au taux de cas symptomatiques mortels de cinq pays à revenu élevé (Danemark, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni).

Afin d’ajuster les taux de mortalité brute par rapport aux différents pays, en termes de risque mortel lié au virus A-H1N1, l’étude a dévelopé un outil statistique (coefficiant de mortalité respiratoire) égal au ratio du taux médian de mortalité sur infections respiratoire dans chaque région OMS, corrélé avec les taux median de chaque pays dans lesquels un très faible taux de mortalité a été déclaré.

Un travail de retraitement similaire a été réalisé sur les décès pour cause cardiovasculaires associés avec les infections A-H1N1. Ce taux de décès a été ré-assorti par age, afin de déterminer le nombre de morts associés.

Résultats :
L’étude a donné une estimation de 201.2000 décès pour cause respiratoire, auxquelles se serait rajoutées 83 300 décès pour cause cardiovasculaire associées à la grippe A-H1N1.
80% des décès pour insuffisance respiratoire et trouble cardiovasculaire se sont produits sur des patients agés de moins de 65 ans. Plus de la moitié des décès (51%) est intervenue dans le Sud-Est asiatique et en Afrique.

Interprétation :
L’étude conclut à une très forte sous-évaluation de la mortalité pour cause respiratoire et cardiovasculaire associée à la pandémie de grippe A-H1N1 de 2009. Le taux réel estimé serait 15 fois supérieur aux chiffres déclarés par les confirmations bio-médicales post-mortem.
En dépit de l’absence de statistiques fiables sur l’Afrique et l’Asie du Sud-Est, un nombre disproportionné de décès est probablement survenu dans ces régions.

La cause principale de cette sous-estimation officielle de l’OMS tient au fait que les données recueillies par l’OMS ont été transmises par les pays concernés avec plus ou moins de vigilance, que les prélèvements ont pu ne pas être correctement effectués, ou que le virus pouvait ne plus être détectable lors du prélèvement.
Cette disproportion n’étonne pas le professeur William Dab, titulaire de la chaire « Hygiène et sécurité » au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM, Paris), qui réponds à Paul Benkimoun dans Le Monde du 26 juin 2012:

« D’une manière générale, les cas de grippe saisonnière notifiés sont de 10 à 20 fois inférieurs au nombre de cas réels tels qu’on peut les estimer »,

Selon le Pr. DAB, qui commentait l’étude pour Le Monde,

« Si la mortalité se révèle plus faible que pour des grippes saisonnières, le fait qu’elle frappe des gens plus jeunes signifie qu’elle est plus importante en termes d’années de vie perdues. Cette étude nous montre que même quand elle prend la forme d’une « grippette » pour un individu, une épidémie de grippe n’est jamais anodine au niveau d’une population et pose un problème de santé publique ».

En définitive, à l’aune de ces chiffres, on ne peut que se féliciter de voire que le ministre de la santé de l’époque (Roselyne Bachelot) a sur-réagis. Pour une fois qu’une menace en termes de santé publique n’est pas traitée à l’économie, il faut le signaler. Et ne plus s’en moquer.

Réduction des fonctionnaires : qui perd gagne?

Le programme de la droite comportait un engagement qui fut très contesté par la gauche : la réduction des effectifs par le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux.
La gauche d’hurler qu’il s’agissait d’un scandale, d’un forfait inadmissible. Et de dire que bien au contraire elle comptait augmenter le nombre de fonctionnaires.

En réalité, le programme Hollande/Ayrault enfin chiffré vient d’être présenté : il s’agit du non-remplacement de Deux fonctionnaires sur Trois. Et de dire que c’est « mieux » comme ça.

2kismokton!

Simple question de mathématique basique, niveau CE1:
1/2 = 0,5
2/3 = 0,66
2/3 c’est plus que 1/2 !

Donc Hollande et Ayrault (le PS pour faire simple) va faire disparaître plus d’emplois publics que ce que proposait la droite de Sarkozy. Mais il est vrai que Hollande/Ayrault veulent détruire l’école en renonçant aux notations en primaire!

Et le pire, c’est que les journalistes nous font croire qu’ils y croient. Et que c’est bien!

2kismokton? Toujours de vous, de moi, de nous!

Gaffe environnementale des Gendarmes en Guyane

Une gaffe environnementale sans précédédent! C’est ainsi que les officiels essayent de décrire les faits intervenus le vendredi 22 juin 2012:

6400 litres de carburant « illégal » saisis aux orpailleurs ont été brûlés par la gendarmerie à Régina, en Guyane. Les 32 fûts de 200 litres ont été posés sur une pirogue en milieu du cours d’eau, directement en face du village. Le problème, c’est que 6400 litres de carburant, c’est un feu incontrolable, qui génère une pollution environnementale hors norme, tant aérienne qu’aquatique.

Avec des conséquences dramatiques pour la santé des habitants du village, intoxiqués par les suies du feu.

Nuage des suies de combustion des 6400 litres de carburant brûlés vendredi 22 juin par les gendarmes à Régina (Guyane) (c) france-guyane.fr

 

Confrontés à ce feu anormal, les habitants de Régina ont appelé les sapeurs-pompiers qui n’ont rien pu faire, n’étant pas équipés pour intervenir sur des feux d’hydrocarbures.

Pire ! Le feu des gendarmes n’a pas consumé l’intégralité des hydrocarbures, qui ont fui et ont pollué le point de captage d’eau potable du village. Outre la pollution du fleuve.

Pourquoi un tel comportement de la part des forces de l’ordre? IL s’agirait localement d’une technique de gestion des saisies de carburant illégal. Le problème, c’est que ce carburant illégal … n’est pas conforme aux normes anti-pollution. Il s’agit donc d’un produit chimique potentiellement nocif, qui doit être retraité, ce qui génère un coût qui n’entre pas dans le budget de fonctionnement des gendarmes. Outre le fait qu’un tel incendie libère une quantité de suies et de microparticules hors norme.

2kismokton!

Le parquet a indiqué que des destructions par combustion sont parfois autorisées, mais jamais dans ces quantités jusqu’à présent.

Rappelons à l’Etat que le principe du « pollueur-payeur » s’applique également aux boulettes des autorités. Du travail pour les nouveaux ministres de l’environnement et de l’intérieur.

Gvt Ayrault 1.1 le remaniement ministériel de la mort qui tue

A l’occasion du microremaniement ministériel consécutif à la fin des législatives (ouf! on va commencer à travailler) on en découvre de belles:

Les NOUVEAUX POSTES créés, tout neuf tout beau

Ministre Délégué à la Formation Professionnel : Thierry Repentin
C’eut été dommage que le Ministre du Travail se tape tout le boulot!
Je sens que ça va être simple de gérer les cumuls de tutelle entre les questions qui relèvent de la formation professionnelle, et celles qui relèvent du travail et du travailleur en formation professionnelle. On va bien se marrer. Merci Ayrault!
Quel dommage qu’on nomme – tradition d’incompétence bien française – un spécialiste des questions du logement pour s’occuper de la formation professionnelle. Mais après-tout, pourquoi un ministre serait-il compétent?

Ministre délégué à la Décentralisation: Anne Marie Escoffier
    Là, on marche carrément sur la tête. Le Gouvernement Ayrault, qui prône la retraite à 60 ans, récupère un ancien préfet, certainement très compétent, mais qui a très largement dépassé l’age de la retraite, ayant elle-même 69 ans.
Désolé Anne-Marie, mais ce n’est pas ton âge qui me choque. Juste la dissonnance entre le discours officiel de la gauche et ses pratiques.
Faites comme je dis. Arrêtez de travailler à 60 balais. Mais moi je travaille no-limite! L’histoire ne dit pas si Mme Escoffier est rémunérée, percevant déjà une retraite de haut-fonctionnaire et de sénateur! Au moins, pour une fois la compétence semble être au rendez-vous vu le CV!

Ministre délégué en charge de l’Agroalimentaire : Guillaume Garot
Ayrault 1.0 n’a pas du réaliser que la France a un monde agricole très important. Fô croir’ qu’l’a pas dû voté pour’lui, l’monde paysan! Que dire de lui? Rien. On l’connaît pô!

Ministre déléguée aux Français de l’étranger : Hélène Conway
Rien à dire de plus sur cette damme, bien compétente en apparence, et élue nationale des Français de l’étranger. Voir pour plus de remarques sur le poste :

Ministre du Commerce Extérieur: Nicole Bricq
Ben oui, Ayrault 1.0 avait oublié ce ministère. C’est balô. Surtout que c’est pas bien important le commerce extérieur par les temps qui courrent… Bien joué Ayrault! En tout cas elle semble mieux là qu’à l’écologie où on l’avait casée au chausse-pied.

LES CHANGEMENTS D’AFFECTATION

Ministre du Commerce Extérieur: Delphine Batho remplace Nicole Bricq
Delphine Batho, qui avait pourtant quelques compétences pour la fonction judiciaire, quitte le secrétariat d’état aux prisons, après que Christiane Taubira l’ait trop fatiguée. Christiane Taubira exerce donc le ministère toute seule comme une grande. Joie! Déjà qu’elle avait réussi à faire évader un détenu…

Ministre de la Francophonie : Yamina Benguigui
Rien à dire. Bonne réalisatrice, on peut affirmer qu’elle maîtrise la langue française. Mais au vu de ses succès d’audience, n’y a t’il pas un conflit d’intérêt quelque part? Un peu comme si Carla B. était nommée ministre des chansons ? Blague à part, si son succès de cinéaste profite à la francophonie qui s’en plaindrait? Pas moi.

Ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme : Sylvia Pinet
Déjà que le père Ayrault ne voulait pas lui donner du « ministère » mais juste du Ministre Délégué dans son 1er gouvernement! Elle récupère un titre de ministre sans délégation donc sans tutelle.
Le seul problème c’est l’appellation, qui en dit long sur la vision que Ayrault/Hollande ont de la France: un pays où l’on fabrique deux ou trois bricoles à la main, qu’on vend à la sauvette aux touristes qui descendent du bus.
On est loin du « Redressement productif ». Mais que demander de plus à un gouvernement qui oublie son MInistre du Commerce Extérieur?

 

Le ministre des Français de l’Etranger. Normal?

En ces temps de disette, le Gouvernement Ayrault 1.0 qui était déjà bien lotti (34 ministres pairés, 17 hommes ayant les ministères régaliens, et 17 femmes se payant les ministères inutiles, sauf la très appréciée Taubira… ) a upgradé sa position, en passant à la version 1.1, qui pousse à 38 ministres tout aussi élégament appariés. (19 machos et 19 inutiles, sauf là encore Taubira).

« Normal »(c) ™ diriez-vous?

Après tout, en dépit de notre déficit abyssal, les exemples pléthoriques de réduction exemplaire des salaires (20 chefs d’entreprises publiques) justifient amplement qu’on se paye 4 ministères de mieux!

Et quels ministères:

Le ministère des Français de l’Etranger !
Waouh! que voilà un beau titre. Habituellement, le ministre des français de l’étranger, c’est … le ministre des Affaires Etrangères, qui exerce la tutelle sur les ambassadeurs et les consulats. Mais que nenni! Il fallait, comme à la belotte, faire une paire. Pour nommer un homme, nommons aussi une femme, et donnons lui un poste éminemment inutile. Voilà un ministre qui a autant d’attributions qu’un petit maire de province. Moins de 2 millions d’administrés.

Si je n’ai rien contre la sénatrice Hélène Conway, représentant des les Français de l’étranger, j’ai beaucoup contre la fonction inutile. Et je me rappelle qu’il n’y a pas un an, le PS avait largement conspué Sarkozy et Fillon pour avoir créé un Secrétariat d’Etat aux Français de l’Etranger.
On a cru entendre alors Benoit Hamon, évoquer un détournement de fonds publics à fins électoralistes. Une captation de voix indigne.

Mais c’est bien connu, les conneries faites par la droite n’en sont pas quand c’est la gauche qui les reprends.

2kismokton!

Celà me rappelle une camarade de fac (qui se reconnaîtra facilement) qui affirmait haut et fort que les gros mots, dans sa bouche, c’était pas vulgaire! Et mon cul!

Scène de vie ancillaire d’une présidence « normale » de gauche.

Madame Valérie Trierweiler, notre tweeteuse préférée, a montré in-peto mais à la france entière sa conception d’une présidence « normale » sur le mode ancillaire. En faisant virer sa meilleure garde du corps. Source

Pourquoi? Sûrement pour un motif grave et sérieux, du style manquement aux règles de sécurité. Ou peut-être pour un problème de personnalité. Ou un regard en biais qui en dirait trop long?

Que nenni sire!
C’est simplement parce que cette idiote d’esclave mal dégourdie qui a été commise à la sécurité de sa « normale » personne se serait permis d’oublier de récupérer le sac à main de Tweetie qu’elle avait laissé derrière elle. Ben merde, quoi! C’est quand même pas à Mme de Tweetveiler de se coltiner son sac à main toute la journée. Surtout quand on sait ce qu’il y a dedans, et ce que ça pèse! Un âne mort. Elle a pas fait son boulot, la garce. Elle n’avait qu’à le ramasser et le porter. Elle est payée pour ça, flûte! Passe moi un peu de champagne st’eup!

Qu’on se le dise, « Normal », à partir de mai 2012, celà signifie donc esclavage, dans les rapports professionnels, côté Elysée. Je sens qu’on va bien se marrer pendant les 59 mois à venir…

2kismokton!

Si vous me permettez une minuscule remarque, je ferais simplement observer à la concubine du Préz’ qu’un garde du corps, ça ne ramasse pas les sacs à main. C’est formé à protéger la vie de la personne qu’il garde, et éventuellement à prendre une balle à sa place. Pas à subir ses caprices, ni à faire ses courses.

Dans quel monde « vuitton »! Merde, quoi!

Tweetweiler « regrette » son tweet. Une Erreur?

Elle le dit dans Voici! Elle regrette son tweet, qu’elle considère comme une erreur.

2kismokton?

Celle qui était encensée comme la « grande journaliste politique » le soir de l’élection du Prez’ est-elle une banale ménagère idiote de jalousie?

Il est toujours intéressant de redéfinir les réalités sémantiques. Un « grand journaliste politique » ne commet pas d’erreurs dans sa communication.

Dès lors, soit Tweetie est une nouille en journalisme politique, et ferait mieux de se cantonner au « journal des dames et des demoiselles », et son repentir peut paraître sincère, soit elle reste la fameuse et inégalable journaliste politique de la mort qui tue, et son tweet relève d’une volonté politique farouche et dangereuse de déstabiliser voire d’exécuter Ségolène Royal. Et dans ce cas, ce ne peut être qu’avec l’aval du Président.

Dans les deux cas l’appareil du PS ment au peuple français.

En tout cas elle a des amis. Qui se mettent en quatre pour lui sauver les fesses, à cette concubine étonnante d’un « président normal ». Jusqu’à aller dire dans le Parisien

« Elle n’a pas bien calculé les conséquences que son tweet aurait sur l’autorité du chef de l’Etat, sur le PS, sur ses enfants et ceux de François Hollande. Le tweet n’a pas eu d’incident sur le score final à la Rochelle (…) mais Valérie est quand même anéantie. Elle s’en veut d’avoir donné une image négative. » À une des ses proches, elle aurait confié avoir commis « une erreur. »

Wunderbar! Tweetie a fait boulette! A tout péché miséricorde. Va en paix et n’y reviens pas, Tweetvilaine! Et par pitié, à ton prochain tweet, évite de dire du mal des chefs d’état que ton homme s’apprête à rencontrer. Déjà qu’il nous a fâché avec l’Allemagne, et discrédité côté anglais…

Enfin, à la question traditionnelle : 2kismokton? Du peuple, chef. Du peuple.

Arrêté anti-mendicité – Donne ta main mon garçon!

Un geste fort

Pas moins. Ce geste présenté comme une preuve de courage et de caractère, est celui commis par le nouveau Préfet de Police de Paris, à savoir la non-reconduction des arrêtés anti-mendicité (sur les Champs Elysées, les Grands Magasins et le Louvre).

Pourquoi donc ne pas reconduire l’arrêté anti-mendicité? Simplement parce que le Préfet considère que la sanction associée (amende de 35 €) est peu dissuasive!

Est-ce pour autant une raison de renoncer à lutter contre la mendicité?

Sur certains boulevards parisiens, on ne peut plus avancer sans qu’une pseudo-gitane vous agrippe le bras pour exiger de vous lire la bonne aventure. Et j’ai vu des piétons devoir accélérer le pas, faire des grands gestes, courir parfois, pour ne pas subir cette mendicité aggressive.

Je ne compte pas non-plus ces faux eclopés qui avancent sur une béquille, bloquant le trottoire de leur corps, et parvenant encore à tendre la sébille.

Je ne compte pas non-plus – surtout – ces faux parents qui arborent leurs enfants (parfois des pré-adolescents) faussement endormis sur leurs genoux, pour ne plus avoir faim.

Vous noterez que ce ne sont pas les SDF qui agissent de la sorte, mais une catégorie très particulière de mendiants qui se regroupe tôt le matin, se grimme et se costume, et rapporte le soir au campement la recette de la journée.

Faut-il renoncer à lutter contre cette plaie? Faut-il accepter que le piéton soit en permanence accroché par ces faux-mendiants? Car les vrais mendiants nous les connaissons tous. Nous les croisons au quotidien. Nous échangeons parfois un regard, parfois une cigarette, un café, un mot. Ceux-la ne vous agressent pas. Ils demandent. Vous passez et choisissez. Ceux-ci en revanche ne vous laissent guère d’autre choix que de succomber à la sollicitation ou de fuire.

Faut-il renoncer à lutter simplement parce que la sanction n’est pas dissuasive? Quel mauvais exemple donné au « bon peuple de france »! Faites donc la grève des PV! Refusez de payer. Résistez à la loi!

C’est évidemment le contraire qu’il faut faire ! Il faut se donner les moyens de sanctionner plus fortement la mendicité organisée, qui s’apparente par certains côtés au crime organisé. Une autre organisation, mais une organisation redoutable également, clanique, qui passe les frontières de l’Europe à la barbe des pandores.

2kismokton!

Urbanisme : Paris change la place de la République

Image

Le gros des travaux commencés sur la Place de la République sont enfin achevés. Les conséquences sont monstrueuses pour les automobilistes parisiens: La sortie nord de la place de la République est fermée aux voitures, et réservée aux transports en commun et vélos.

crédits : Mairie de Paris

Les sens de circulation sont très fortement modifiés. Si le fait de passer la place à double sens peut avoir du sens, la fermeture de la place côté nord signifie en réalité qu’on ne peut plus remonter vers le Nord par République.

carte de la circulation place de la République en phase 2

Comme à son habitude, la Ville de Paris a recours à des mots lénifiants, touchants et poétiques pour décrire ce changement. Il ne s’agit que d’appaiser la circulation (6000 véhicules/heure qui passent cette place chaque jou, sûrement par plaisir?)

Consciente néanmoins que ce changement va bouleverser la Ville de Paris, bonne fille, a mis en place pour les automobilistes un site internet « pour ne pas se laisser surprendre ». Ben non. Ce serait balot! http://www.placedelarepublique.paris.fr/

Les raisons de ce bouleversement? Pour répondre à trois objectifs dont une grande partie mérite critiques:

=>Pacifier et apaiser la circulation automobile
-améliorer la sécurité routière

2kismokton! Jusqu’à présent, toutes les études confirmaient qu’un sens unique circulaire était ce qu’il se faisait de plus sûr…

-Respect de la limitation de vitesse.

2kismokton! S’il faut dépenser autant pour faire respecter les limites de vitesse!

-Réduction des nuisances sonores.

2kismokton! Je vois difficilement en quoi faire tourner les voitures dans les deux sens diminuera les nuisances sonores.

-Sécurisation des traversées piétonnes (création de 19 refuges piétons).
-Facilitation du passage d’une rive à l’autre.

=>Favoriser les déplacements des piétons et des cyclistes et améliorer l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.
-Rendre accessibles des cheminements piétons qui ne le sont pas aujourd’hui.
-Désencombrer les trottoirs des mobiliers obsolètes ou mal placés (suppression de potelets, de barrières lorsque cela est possible, limitation du nombre de cabines téléphoniques, de panneaux de signalisation…).
-Offrir un aménagement cyclable continu dans les deux sens de circulation.

 

=>Redynamiser et embellir la rue
-Amélioration du paysage de la rue en travaillant avec les commerçants dans le cadre du nouveau règlement des terrasses et des étalages.
-Préservation et entretien des 408 arbres des Grands Boulevards :
• plantation de nouveaux arbres pour remplacer ceux dépérissant ;
• pose d’un sol en stabilisé au pied des arbres et d’une grille historique typiquement parisienne quand cela est possible.
-Nettoyage des murs de soutènement et remise en état des garde-corps du boulevard Saint-Martin.

Celà étant, le résultat est (ou sera) objectivement très esthétique. Mais le problème de l’urbanisme parisien, c’est que son développement risque de figer Paris dans une ville musée, esthétiquement somptueuse, mais dépeuplée de ses habitants, faute de vie, de capacité de mouvement…