Urbanisme : Paris change la place de la République

Image

Le gros des travaux commencés sur la Place de la République sont enfin achevés. Les conséquences sont monstrueuses pour les automobilistes parisiens: La sortie nord de la place de la République est fermée aux voitures, et réservée aux transports en commun et vélos.

crédits : Mairie de Paris

Les sens de circulation sont très fortement modifiés. Si le fait de passer la place à double sens peut avoir du sens, la fermeture de la place côté nord signifie en réalité qu’on ne peut plus remonter vers le Nord par République.

carte de la circulation place de la République en phase 2

Comme à son habitude, la Ville de Paris a recours à des mots lénifiants, touchants et poétiques pour décrire ce changement. Il ne s’agit que d’appaiser la circulation (6000 véhicules/heure qui passent cette place chaque jou, sûrement par plaisir?)

Consciente néanmoins que ce changement va bouleverser la Ville de Paris, bonne fille, a mis en place pour les automobilistes un site internet « pour ne pas se laisser surprendre ». Ben non. Ce serait balot! http://www.placedelarepublique.paris.fr/

Les raisons de ce bouleversement? Pour répondre à trois objectifs dont une grande partie mérite critiques:

=>Pacifier et apaiser la circulation automobile
-améliorer la sécurité routière

2kismokton! Jusqu’à présent, toutes les études confirmaient qu’un sens unique circulaire était ce qu’il se faisait de plus sûr…

-Respect de la limitation de vitesse.

2kismokton! S’il faut dépenser autant pour faire respecter les limites de vitesse!

-Réduction des nuisances sonores.

2kismokton! Je vois difficilement en quoi faire tourner les voitures dans les deux sens diminuera les nuisances sonores.

-Sécurisation des traversées piétonnes (création de 19 refuges piétons).
-Facilitation du passage d’une rive à l’autre.

=>Favoriser les déplacements des piétons et des cyclistes et améliorer l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.
-Rendre accessibles des cheminements piétons qui ne le sont pas aujourd’hui.
-Désencombrer les trottoirs des mobiliers obsolètes ou mal placés (suppression de potelets, de barrières lorsque cela est possible, limitation du nombre de cabines téléphoniques, de panneaux de signalisation…).
-Offrir un aménagement cyclable continu dans les deux sens de circulation.

 

=>Redynamiser et embellir la rue
-Amélioration du paysage de la rue en travaillant avec les commerçants dans le cadre du nouveau règlement des terrasses et des étalages.
-Préservation et entretien des 408 arbres des Grands Boulevards :
• plantation de nouveaux arbres pour remplacer ceux dépérissant ;
• pose d’un sol en stabilisé au pied des arbres et d’une grille historique typiquement parisienne quand cela est possible.
-Nettoyage des murs de soutènement et remise en état des garde-corps du boulevard Saint-Martin.

Celà étant, le résultat est (ou sera) objectivement très esthétique. Mais le problème de l’urbanisme parisien, c’est que son développement risque de figer Paris dans une ville musée, esthétiquement somptueuse, mais dépeuplée de ses habitants, faute de vie, de capacité de mouvement…