Arrêté anti-mendicité – Donne ta main mon garçon!

Un geste fort

Pas moins. Ce geste présenté comme une preuve de courage et de caractère, est celui commis par le nouveau Préfet de Police de Paris, à savoir la non-reconduction des arrêtés anti-mendicité (sur les Champs Elysées, les Grands Magasins et le Louvre).

Pourquoi donc ne pas reconduire l’arrêté anti-mendicité? Simplement parce que le Préfet considère que la sanction associée (amende de 35 €) est peu dissuasive!

Est-ce pour autant une raison de renoncer à lutter contre la mendicité?

Sur certains boulevards parisiens, on ne peut plus avancer sans qu’une pseudo-gitane vous agrippe le bras pour exiger de vous lire la bonne aventure. Et j’ai vu des piétons devoir accélérer le pas, faire des grands gestes, courir parfois, pour ne pas subir cette mendicité aggressive.

Je ne compte pas non-plus ces faux eclopés qui avancent sur une béquille, bloquant le trottoire de leur corps, et parvenant encore à tendre la sébille.

Je ne compte pas non-plus – surtout – ces faux parents qui arborent leurs enfants (parfois des pré-adolescents) faussement endormis sur leurs genoux, pour ne plus avoir faim.

Vous noterez que ce ne sont pas les SDF qui agissent de la sorte, mais une catégorie très particulière de mendiants qui se regroupe tôt le matin, se grimme et se costume, et rapporte le soir au campement la recette de la journée.

Faut-il renoncer à lutter contre cette plaie? Faut-il accepter que le piéton soit en permanence accroché par ces faux-mendiants? Car les vrais mendiants nous les connaissons tous. Nous les croisons au quotidien. Nous échangeons parfois un regard, parfois une cigarette, un café, un mot. Ceux-la ne vous agressent pas. Ils demandent. Vous passez et choisissez. Ceux-ci en revanche ne vous laissent guère d’autre choix que de succomber à la sollicitation ou de fuire.

Faut-il renoncer à lutter simplement parce que la sanction n’est pas dissuasive? Quel mauvais exemple donné au « bon peuple de france »! Faites donc la grève des PV! Refusez de payer. Résistez à la loi!

C’est évidemment le contraire qu’il faut faire ! Il faut se donner les moyens de sanctionner plus fortement la mendicité organisée, qui s’apparente par certains côtés au crime organisé. Une autre organisation, mais une organisation redoutable également, clanique, qui passe les frontières de l’Europe à la barbe des pandores.

2kismokton!

Pour partager :

4 réflexions au sujet de « Arrêté anti-mendicité – Donne ta main mon garçon! »

  1. Et pourtant la loi permet de lutter contre ce phénomène de mendicité organisée et notamment l’article 225-12-5 du Code Pénal portant sur « L’exploitation de la mendicité »
    Pour cela il faut que la police enquête, piste les petites mains, remonte aux collecteurs, qu’une procédure judiciaire soit alors ouverte, …

  2. Et si ce qui importait ce n’était pas de gagner 35€ mais de luter contre le phénomène….

    Je ne connaissais pas ton blog mais il est bien que chaque citoyen, au delà de la révolte (mais je comprends que cela soit la porte d’entrée à une prise de conscience et à une volonté citoyenne de peser dans le débat publique), soit acteur en s’exprimant et/ou en agissant…

    • L’objet de cette réglementation n’est évidemment pas de « gagner » 35€ mais d’éviter des comportements criminogènes et une économie parallèle très organisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*