Aquitator aquité !

Mis en avant

Justice ⚖ M. le Garde des Sceaux Eric Dupont-Moretti vient d’être acquitté par la #CJR Cour de Justice de la République, du délit qui lui était reproché de Prise Illégale d’Intérêt.

La Cour n’a pas trouvé dans les faits reprochés l’élément intentionnel de la prise illégale d’intérêt qui lui était reproché. La Cour note également que

A aucun moment (le ministre) n’avait exprimé (…) une animosité, un mépris ou un désir de vengeance (envers les quatre magistrats qu’il avait critiqués quand il était avocat, et contre lesquels il avait ouvert une enquête administrative en tant que garde des Sceaux)

Dominique Pauthe, Président de la CJR

Sa relaxe était nécessaire. Elle fut prononcée. Juste retour des choses pour celui qui a défendu plus d’un malfrat et plus d’un homme politique (non, le lien n’est pas de droit)Rappelons qu’en droit pénal il faut le plus souvent trois éléments pour caractériser une infraction :

  • un élément légal, l’incrimination, qui fixe l’interdit et le limite
  • un élément matériel, qui matérialise l’action interdite et constitue l’instrument du délit;
  • un élément intentionnel, la volonté d’obtenir le résultat illégal prévu et attendu.

Certains délits se passent d’élément intentionnel. Pas le délit de prise illégale d’intérêt. Et EDM devait être relaxé.

Je me réjouis pour notre très estimé confrère Eric Dupont-Moretti. Se retrouver du mauvais côté du prétoire n’est pas une aventure qu’on souhaite à ses ennemis. Encore moins à ses amis.

C’est l’accomplissement de trois années de défense méritante pour ses avocats, Jacqueline Laffont-Haick et Rémi Lorrain, qui ont réussi l’exploit de défendre un avocat, qui plus est un monstre sacré!

C’est une décision salutaire pour la #France. Il n’aurait pas été envisageable qu’un Ministre aussi important pour la continuation des institution puisse tomber de la sorte.

Confiance dans les institutions: C’est une décision qu’en tant qu’avocat j’approuve, non pas par corporatisme, mais par logique. Si #EDM avait été condamné j’aurais certainement été le premier à crier « vae victis« . Mais je suis content que les réformes de la justice soient menées non-pas par un magistrat qui a passé sa vie à casser de l’avocat et du justiciable, mais par un avocat qui a montré sa totale indépendance vis-à-vis des Cours et Tribunaux. Je n’adhèrerais pas nécessairement à toutes ses idées, mais du moins je sais qu’il les a pensées et qu’elles ne lui ont pas été imposées par calcul politicien, et qu’il ne les soutiens pas pour rester ministre.

Enfin, en droit, c’est une décision nécessaire, tant l’incrimination de prise illégale d’intérêt est confuse et mériterait d’être reprécisée par la loi dans l’intérêt des plaintes futures.

Pour une fois, le citoyen que je suis ne se sent pas floué. Et tant pis pour les médisants!

Incitation à la haine raciale et incohérence de la réponse pénale!

Racaille c’est pas une ethnie!

Le Parquet de Montpellier ouvre une enquête pénale pour les propos de Florence Medina pour avoir dit notamment:

Thomas, assassiné parce que blanc?

« si c’est la guerre que les racailles veulent ils vont l’avoir. Dans les années 1980 il existait des ratonnades. Au risque de choquer on peut recommencer, mais nous ne laisserons pas nos enfants se faire assassiner lâchement par des racailles en surnombre et armés… »

Montpellier : Après un appel aux ratonnades, le parquet annonce des poursuites contre une candidate aux législatives (20minutes.fr)

👨‍⚖️ Le Parquet y voit potentiellement un appel à la violence ou à la haine raciale.

🥑 J’y vois une menace de violences conditionnée à la continuation de meurtres racistes anti-blancs. Tel était le contexte de ces propos tenus en marge d’une manifestation contre le meurtre du jeune Thomas dont les assassins présumés appartiennent à un groupe ethnique « racialisé ». Le contexte du meurtre est reconnu être un contexte racial anti-blanc. Ses meurtriers auraient proféré à son encontre des injures raciales avant de déclencher les coups. (source: https://www.lejdd.fr/societe/meurtre-de-thomas-crepol-ces-prenoms-quil-faudrait-taire-139898)

Définition: une ratonnade est un acte de violence spontané, contre un groupe ethnique, par un autre groupe ethnique. En tant que tel et sortie de son contexte, la promesse de ratonnade est bien une incitation à la haine raciale, qu’il faut réprouver.
Cependant, dans son contexte de réaction à un autre crime racial, ce propos doit s’interpréter comme l’affirmation d’un geste de défense d’un groupe qui se sent visé et victime, et non comme un geste de haine.

Légitime Défense : Rappelons que la loi excuse la #violence #nécessaire à la #défense de soi ou d’autrui. C’est le concept de la #LégitimeDéfense, concept qui est suffisamment large pour permettre son extension à des ripostes bien plus violentes que l’attaque initiale.

Mais je m’interroge : Quelle cohérence a notre politique pénale lorsqu’elle laisse se perpétrer des manifestations aux slogans de « mort aux juifs » alors qu’elle interdit un propos politique d’affirmation du droit à la légitime défense contre des meurtriers?

Incontestablement Florence Medina a eu tort d’essentialiser une population qualifiée de « racailles en surnombre et armés« . Mais peut-on penser qu’elle inclue dans ce groupe les « civils » du quartier d’origine de ces criminels? Ou uniquement les membres actifs du groupe? Ceux précisément qu’on qualifie de « racailles ».

Sur ce point, il faut comprendre que, selon que votre orientation est à gauche ou à droite, vous incluez dans « racailles » des personnes très différentes.

Le politique de gauche a tendance à inclure dans le terme « racaille » toute personne dont l’origine ethnique ou sociale réelle ou supposée pourrait être africaine ou nord-africaine. Les racailles ne seront jamais des personnes d’origine d’outre-Piémont ou d’outre-Quiervain, pas plus qu’ils ne seront d’origine asiatique.

Le politique de droite a tendance à limiter le terme « racaille » aux personnes adoptant un comportement particulier connu des citées où il est pratiqué le trafic de stupéfiant (tenue vestimentaire, comportement, lexique…). La racaille, pour le politique de droite, n’a pas d’ethnie. Elle n’a qu’un comportement. Le même individu, rhabillé, et arrêtant de tenir les murs, passe de racaille à citoyen honorable. Quelle que soit l’origine ethnique, l’individu pourra être qualifié de « racaille » s’il adopte le comportement des racailles.

En définitive le politique de gauche racialise la racaille et l’enferme dans une ethnie plutôt que dans un comportement.

Qu’est-ce donc qu’une racaille? On a des idées, mais il est bon de revenir aux sources : le Dictionnaire Robert qui donne la définition suivante:

nom féminin – péjoratif Ensemble d’individus louches (craints ou méprisés). ➙ canaillefripouille. Une racaille : personne peu recommandable.
Synonyme: canaille, escroc, vermine, crapule, fripouille, populace, lie, rebut, plèbe, tourbe

Source : racaille – Définitions, synonymes, prononciation, exemples | Dico en ligne Le Robert

Aussi lorsque Florence Medina évoque la possibilité de ratonnade contre les « racailles en surnombre et armés« , elle n’évoque pas un groupe ethnique mais uniquement un groupe comportemental. Je ne vois pas dans son propos la moindre qualification ethnique. Il en serait différent si elle avait utiliser d’autres termes jugés définitivement illégaux et injurieux et visant expressément une population étrangère ou ethnique. Mais l’Homo Politicus Senestrensis [L’Homme de Gauche] entend dans ces propos une discrimination raciale évidente. Car pour lui, en réalité, la racaille ne peut être que racialisée. Il ne lui viendrait pas à l’esprit qu’on puisse affubler du terme « racaille » un individu à tête blonde. Et pourtant… c’est là toute l’étrangeté de ce terme, qu’il définit des personnes en fonction de leur comportement constaté et non de leur ethnie réelle ou supposée.

C’est là toute l’ambiguïté de la bonne pensée. A force de vouloir être meilleur que les autres, on en arrive à être en réalité franchement plus raciste! Comme le disait Pascal, à trop faire l’ange on fait la bête!

« L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête. »

Blaise PascalPensées, n° 557 édition Sellier, n° 678 ed° Lafuma, n° 358 ed° Brunchvicg, n° 572 ed° Le Guern).

De fait le terme « racaille » est ancien! On le retrouve au XVIIème siècle

DICTIONNAIRE UNIVERSEL DE FURETIÈRE (1690) : Définition ancienne de racaille : Terme de mépris, qui se dit de ce qui est de moindre valeur en chaque chose. Les seditions ne se font que par la racaille, par les gens de la lie du peuple. Un méchant payeur ne paye qu’en sous, en doubles, en monnoye de billon, & en semblable racaille. On a trié les plus beaux tableaux, les pieces les plus curieuses de ce cabinet, il n’y a plus que de la racaille.

https://dictionnaire.lerobert.com/definition/racaille#furetiere

Cohérence de la réponse pénale! Au demeurant, promettre publiquement une ratonnade est-ce plus dangereux que les cris de « mort aux juifs » qui résonnent partout en France ? J’en doute d’autant plus que les cris de « mort aux juifs » ont été suivi d’effets alors que les propos de Florence Medina restent des propos tenus par une ex-candidate politique, dans un registre vindicatif mais ayant conscience des limites de la loi. Elle n’appelle pas à la violence. Elle affirme que si la situation évolue, les « racailles » seront confrontés à une contre-violence en réponse. Violence certainement illégale, qu’elle qualifie elle-même de « ratonnade », ce qui est incontestablement un acte illégal en raison même du propos. Mais violence de défense. Donc probablement légitime?

Aussi si le Ministre de l’Intérieur souhaitait harmoniser de manière cohérente sa politique pénale, il ferait bien de poursuivre aussi et surtout les appels au meurtre des juifs car c’est bien ceux-là qui sont plus nombreux et qui sont hélas suivis d’effet.

S’il le faisait, au moins n’aurions-nous pas l’impression qu’on se moque de nous! Encore et toujours!

Ariel DAHAN