Des mots dénués de sens – Montebourg v/s Merkel

Ce matin, Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif (comprendre liquidation de l’industrie?) s’en prenait vertement à Mme MERKEL, après que notre bon président François 2 (l’autre) ait eu achevé d’attaquer et critiquer l’Allemagne, pour miner l’axe Londres/Berlin/Rome.

Et notre grand minitre commis à la liquidation des industries de dire, parlant de Mme Merkel, qu’il ne fallait pas qu’elle adopta une politique idéologique.

Comme s’il y avait de l’idéologie dans l’affirmation faite par l’Allemagne qu’elle refuse un glissement de son budget!

Mais pour ce qui est de gouverner à l’idéologie, Montebourg parle sans penser. Peut-être même sans comprendre! Car quel est le seul parti en France qui a été capable, pour des raisons idéologiques, de promouvoir des politiques économiques mortifères?

– Les 35 heures, s’il s’agissait d’une idée de droite libérale, ont été dévoyées et imposées à tous par notre charmande Martine Aubry nationale. Même son père en fut tout retourné à l’époque. Et m’est avis qu’il en hocquette encor!
– La gestion de la ville de Paris depuis Delanoë est truffée d’idéologie (écologique essentiellement, il est vrai).
– Le retour à la retraîte à 60 ans, c’est également une position idéologique…

Vous pourriez développer à l’envie. Le PS ne vit, ne bouge, qu’autour de son idéologie. Et Montebourg a le culot d’appeler à penser sans idéologie?

2kismokton!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*