Circulation automobile dans Paris : inexcusable incurie de la Mairie et du Préfet

Depuis le début du mois de juillet, la circulation automobile dans Paris, qui était déjà rendue bien difficile – grâce en soit rendue à notre bon Maire Delanoée et à ses gentils conseillers écologistes – avec les files de bus de 5 m de large, les travaux de la place de la République qui interdisent tout retour vers le centre de Paris, et tout croisement Nord/Sud, le blocage des sous-terrains des Halles, pour travaux toujours… bref avec le lot d’avanies imposées au Parisien pour circuler (et se rendre accessoirement sur son lieu de travail) voilà que depuis le mois de juillet, elle est devenue simplement impossible!

En effet, les quais rive-droite, seule voie traversante de Paris, sont bouchés en préparation de Paris-Place à partir des Tuilleries, comme tous les ans.
Mais aussi du pont de Garibaldi (métro aérien) aux Tuilleries pour des travaux incensés ! une voie piétonne en plein travers des quais, pour descendre du palais de Tokyo aux péniches!

Moralité, depuis 10 jours, la rive droite est devenue un cloaque embouteillé, et il faut bien plus d’une heure pour se sortir du piège à automobilistes que constitue à présent la voie expresse, qui, depuis le périphérique, indique « Paris Centre » aux naîfs conducteurs ne connaissant pas Paris.

Accès à la voie expresse rive droite vers Paris Centre depuis le quai Louis Blériot - saturation totale

Samedi 6 juillet, les vacances à Paris, c’est les embouteillages sur la voie expresse rive droite! 4 heures de bouchons!

Et depuis ce matin 8h30, le piège s’est refermé encore plus:
Aucune régulation du traffic ne se fait sur les quais rive droite.
Et les touristes, vacanciers, et autres usagers tombent comme à gravelotte!

Aucune barrière n’est mise à l’entrée de la voie expresse, quai Louis Blériot. Et les voitures s’entassent, débordente, mais n’avancent pas.

Quand la voie expresse est embouteillée, les voitures reculent sur la rampe de descente!

Quand la voie expresse est embouteillée, les voitures reculent sur la rampe de descente! On voit bien les feux de recul!!!

Elles se payent même le luxe de reculer depuis les voies de descente, ou de les prendre à contresens! Et débordent massivement sur la voirie (avenue de Versailles).
Les véhicules d’urgence sont eux-aussi pris dans la nasse.

Pourtant la Préfecture de Police de Paris, (dont le Préfet a été limogé comme premier geste « normal » de F.Hollande) et la Mairie de Paris sont parfaitement informées de cette situation. Et ils laissent faire.

Pourtant la Préfecture de Police de Paris, (dont le Préfet a été limogé comme premier geste « normal » de F.Hollande) et la Mairie de Paris sont parfaitement informées de cette situation. Et ils laissent faire.

PLus personne ne bouge!

Mais où sont donc les policiers?  Pourtant une telle congestion est très largement prévisible, puisqu’elle se produit quotidiennement.

IL y a 5 ans, on aurait crié « mais que fait Sarkozy! ». Aujourd’hui personne ne se demande ce que fait Hollande. On ne le voit que trop. Rien!

2kismokton? Toujours des mêmes. Vous, et moi.

 

Pour partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*