Terrorisme low-cost : le déni inouï des médias

Terrorisme low-cost : le déni inouï des médias

Le Monde inaugure depuis 15 jours ce phénomène nouveau du terrorisme low-cost jusqu’alors réservé – oh! privilège! – aux seuls israéliens : le terrorisme « voiture bellier ». Cette méthode de terrorisme a été mise en place sur l’instigation immédiate des groupes terroristes affiliés au « DAECH » – ce non-état terroriste qui veut être calife à la place du calife entre la Syrie et l’Iran.

Ce terrorisme « low-cost » a le seul mérite de l’écologie : il n’implique pas de bombes, au champ de dangerosité alléatoire. Mais une voiture tue ou mutille tout aussi sûrement qu’une bombe.

Les médias pourraient présenter l’information avec objectivité, sans emphase ni superlatifs, en disant clairement ce qu’il en est – une vague d’actes terroristes initiée par des personnes d’obédience musulmane, ayant fait le choix de l’extrémisme djihadique et de lutte contre l’occident. C’est le cas en toute objectivité, sans aucune animosité contre la majorité des autres personnes d’obédience musulmane qui ont fait le choix de la « vie » et du respect des règles de leur pays de résidence ou de nationalité.

Autisme médiatique : Au lieu de celà, les médias, et les politiques avec eux, ont décidé de s’enmurer dans un autisme dangereux, et de ne pas voir ni décrire la réalité au peuple français. Pour ces gens là, ces attaques ne sont que des « actes isolés », et leurs auteurs ne sont pas des terroristes, mais des « personnes déséquilibrées ».

Coïncidence? Faut-il leur rappeler qu’une coïncidence qui se répète, celà devient un système?

Aveuglement? Faut-il lui rappeler, à cette gauche archipeureuse, comment l’aveuglement de Lionel Jospin à ne pas voir l’augmentation de la délinquance antisémite a contribué à faire voter JM.LePen?

Faut-il rappeler à nos médias et à nos édiles le nombre d’actes de terreur qui sont intervenus en France depuis un an?

  • Les attaques à l’arme à feu des centres communautaires juifs ou des musées juifs?
  • Les incendies de commerces et lieux de culte juifs?
  • Les aggressions criminelles contre des personnes reconnues comme juives?

 

Des victimes ciblées : Peut-être que la judaïté des victimes est, par elle-même trop discréditante pour que les médias et les politiciens s’en inquiètent. Après-tout le Juif n’est-il pas violenté depuis des millénaires? L’habitude a bon dos… Mais les médias et les politiciens ne voient-ils donc pas que la haîne change de cible? Après avoir ciblé les juifs, elle s’en prends également à la société traditionnelle française!

  1. 16-12-2014 à Sidney : Prise d’otage meurtrière par un repris de justice qui revendique son appartenance à DAECH au point de réclamer leur drapeau! Un déséquilibré incontestablement. Mais un terroriste!
  2. 20-12-2014 à New-York : Meurtre de deux policiers new-yorkais par Ismaaiyl Brinsley, multirécidiviste des crimes avec violence, sous fond de vengeance des victimes de la police. Incontestablement, le délinquant est dérangé. Mais il est également adepte de DAECH et d’autres mouvements islamiques, et il a rempli ses comptes internet de versets du Coran justifiant le recours au meurtre. Incontestablement estampillé terroriste.
  3. 20-12-2014 à Joué-les-Tours : Attaque au couteau de policiers à Joué-Les-Tours, par un islamique criant Allah Ouakbar! Bien sûr qu’il est déséquilibré pour faire le choix du Djihad! Mais celà n’en fait pas moins un terroriste islamique. Qui reprends l’un des mots d’ordre du Daech (attaquer à la voiture ou au couteau)
  4. 21-12-2014 à Dijon : Attaque du marché de Noël de Dijon à la voiture bellier, au même cri de Allah Ouakbar, et motivé par la volonté de « vengeance des enfants palestiniens« . Certainement un déséquilibré, mais incontestablement une action terroriste islamique. Qui reprends le mot d’ordre et le modus opérandi recommandé par DAECH, et déjà bien rôdé en Israël.
  5. 22-12-2014 à Nantes : Attaque du marché de Noël de Nantes à la camionnette, avec le même cri d’Allah Ouakbar! Tout aussi déséquilibré au sens du DSM5. Mais celà ne lui enlève pas son qualificatif de terroriste. Et le choix du marché de Noël est clairement une volonté d’atteinte à la croyance majoritaire de la France, en cette période d’avant-Noël…
  6. 22-12-2014 à Paris 19ème : Attaque à l’arme à feu d’une synagogue dans le 19ème Arrondissement de Paris : Les impacts de balle sur la vitre sécurisée montrent clairement la volonté de tuer le rabbin qui se trouvait derrière la vitre. Faut-il une revendication officielle de cette attaque pour la qualifier de terrorisme musulman?
  7. Et avant décembre, en octobre, à Ottawa, l’attaque du parlement canadien par un terroriste islamique avéré.
  8. Et avant, en septembre, le « coupeur de têtes » d’Oklahoma, reconnu comme fréquentant mosquées;

Sans compter les nombreux attentats à la voiture explosive dans les différents épisodes des différentes villes d’Afghanistan…

Des agressions ethniques: La systématisation de la logique d’agression ethnique crève les yeux à tous les observateurs. Sauf aux médias qui recrachent sans même le digérer le discours lénifiant des politiques en charge de notre sécurité :

  • Ces actes sont le fait d’individus déséquilibrés.
  • ls ne sont pas liés entre eux.
  • Il s’agit d’actes isolés.
  • Il n’y a aucune volonté de porter atteinte à la sécurité de notre société.

Bien essayé. Mais la cécité comme mode de gestion des crises n’a jamais mené très loin. Demandez donc à Jospin ses impressions de sa présidentielle…

Complot terroriste: Il ne fait aucun doute pour moi qu’il existe aujourd’hui une force vive, installée en France, et qui est particulièrement désireuse de détruire l’ordre social que nous connaissons par la terreur meurtrière aveugle ou par l’acte criminel ciblé. Cette force vive a fait allégeance à une entité islamique des plus redoutables. Ses cibles sont ethno-religieuses : il s’agit des lieux de culte juifs, mais également des points d’intérêt social publics à connotation sociale ou chrétienne, d’où l’attaque du marché de Noël de Dijon, et potentiellement d’autres attaques en devenir.

Ces actions sont le fait de terroristes non-organisés, qui obéissent à des mots d’ordre donnés à l’échelle internationale par les grandes organisations terroristes islamiques. La définition qu’en donne le Code Pénal est dépourvue de toute équivoque:

Article 421-1 C.Pénal  – l’acte de Terrorisme
Constituent des actes de terrorisme, lorsqu’elles sont intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur, les infractions suivantes :
1° Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l’intégrité de la personne, l’enlèvement et la séquestration ainsi que le détournement d’aéronef, de navire ou de tout autre moyen de transport, définis par le livre II du présent code ;
2° Les vols, les extorsions, les destructions, dégradations et détériorations, ainsi que les infractions en matière informatique définis par le livre III du présent code ;
3° Les infractions en matière de groupes de combat et de mouvements dissous définies par lesarticles 431-13 à 431-17 et les infractions définies par les articles 434-6 et 441-2 à 441-5 ;
4° Les infractions en matière d’armes, de produits explosifs ou de matières nucléaires … ;
5° Le recel du produit de l’une des infractions prévues aux 1° à 4° ci-dessus ;
6° Les infractions de blanchiment prévues au chapitre IV du titre II du livre III du présent code ;
7° Les délits d’initié prévus à l’article L. 465-1 du code monétaire et financier
 
Article 421-2-6
I.-Constitue un acte de terrorisme le fait de préparer la commission d’une des infractions mentionnées au II, dès lors que la préparation de ladite infraction est intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur et qu’elle est caractérisée par :

1° Le fait de détenir, de rechercher, de se procurer ou de fabriquer des objets ou des substances de nature à créer un danger pour autrui ;

2° Et l’un des autres faits matériels suivants :

a) Recueillir des renseignements sur des lieux ou des personnes permettant de mener une action dans ces lieux ou de porter atteinte à ces personnes ou exercer une surveillance sur ces lieux ou ces personnes ;

b) S’entraîner ou se former au maniement des armes ou à toute forme de combat, à la fabrication ou à l’utilisation de substances explosives, incendiaires, nucléaires, radiologiques, biologiques ou chimiques ou au pilotage d’aéronefs ou à la conduite de navires ;

c) Consulter habituellement un ou plusieurs services de communication au public en ligne ou détenir des documents provoquant directement à la commission d’actes de terrorisme ou en faisant l’apologie ;

d) Avoir séjourné à l’étranger sur un théâtre d’opérations de groupements terroristes.

II.-Le I s’applique à la préparation de la commission des infractions suivantes :

1° Soit un des actes de terrorisme mentionnés au 1° de l’article 421-1 ;

2° Soit un des actes de terrorisme mentionnés au 2° du même article 421-1, lorsque l’acte préparé consiste en des destructions, dégradations ou détériorations par substances explosives ou incendiaires devant être réalisées dans des circonstances de temps ou de lieu susceptibles d’entraîner des atteintes à l’intégrité physique d’une ou plusieurs personnes ;

3° Soit un des actes de terrorisme mentionnés à l’article 421-2, lorsque l’acte préparé est susceptible d’entraîner des atteintes à l’intégrité physique d’une ou plusieurs personnes.

Le fait qu’il n’y ait pas de lien visible entre chacune des attaques recensées n’en fait pas des actes « isolés » d’individus « déséquilibrés ». Leur déséquilibre les a certainement poussé vers la conversion musulmane et l’endoctrinement islamique djihadiste. Cependant, celà n’excuse ni n’exonère les individus, qui doivent être traités pour ce qu’ils sont: Des terroristes au regard de la loi (et des hommes).

Et s’ils sont de nationalité française, des traitres à leur patrie.

Tous actes encourant les peines suivantes:

– Pour intelligence avec une puissance étrangère: (DAECH se donnant pour un Etat)

Article 411-4 du Code Pénal
Le fait d’entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d’agression contre la France, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d’amende.

– Pour attentat ou complot

Article 412-1 C.Pénal – L’attentat
Constitue un attentat le fait de commettre un ou plusieurs actes de violence de nature à mettre en péril les institutions de la République ou à porter atteinte à l’intégrité du territoire national.
L’attentat est puni de trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d’amende.
Les peines sont portées à la détention criminelle à perpétuité et à 750 000 euros d’amende lorsque l’attentat est commis par une personne dépositaire de l’autorité publique.
Les deux premiers alinéas de l’article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables à l’infraction prévue au présent article.
 
Article 412-2 C. Pénal – le Complot
Constitue un complot la résolution arrêtée entre plusieurs personnes de commettre un attentat lorsque cette résolution est concrétisée par un ou plusieurs actes matériels.
Le complot est puni de dix ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende.

– Pour acte de terrorisme :

Article 421-2-5 C. Pénal

Le fait de provoquer directement à des actes de terrorisme ou de faire publiquement l’apologie de ces actes est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende
 
 Ces précisions étant rappellées, il me semble indispensable que les médias appellent un terroriste un terroriste, et non un sauvageon ou une victime du système… Et que le gouvernement prenne la mesure des risques dans laquelle notre civilisation évolue désormais.
 
Ariel DAHAN
pour 2Kismokon
Pour partager :

2 réflexions au sujet de « Terrorisme low-cost : le déni inouï des médias »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*