Différences philosophiques entre le Fouquet’s de Sarkozy et le Martinez de Benguigi: Lexicologie du PS

Petite information en passant http://www.dreuz.info/2012/05/ayrault-peut-etre-fier-de-sa-ministre-elle-descend-au-martinez-a-cannes/

Oui, la ministre (Ministre déléguée aux Français de l’étranger – ministre surnuméraire pour revendiquer la parité homme/femme au sein du gouvernement mais ministre tout de même) descend à Cannes au Martinez.

Mais personne ne le sait. Ou personne ne le dit…

Quel intérêt? Aucun. Nous sommes d’accord. Si ce n’est que l’hôtel Martinez est un symbole de Cannes, d’une ville dédiée à l’argent. S’il s’agissait du Ministre de la Culture, pendant le festival, on aurait pu l’accepter. Mais du Ministre des expatriés, sincèrement, quel intérêt?

Pourquoi en parler? De fait personne n’en parle, hormis quelques blogs médisants.

Mais si j’en parle, c’est à fin pédagogique. Pour parfaire mon dictionnaire du politiquement correct à la sauce PS.

Ainsi, le Fouquet’s c’est mal, parce que Nicolas Sarkozy y est allé. Mais le Martinez c’est bien, puisqu’un membre du gouvernement PS y va.
Même si le Martinez coûte « un peu » cher, à la suite ministérielle (le ministre, ses gardes du corps, sa suite…). Un peu plus que d’avoir privatisé le Fouquet’s.

Mais bien aidé par des médias complaisants, personne n’en parle. Et personne ne le sait. Ce qui ne ce sait pas ne peut pas se dire. Et ne fait pas mal…
Application onthologique du « pas vu pas pris ».

A bientôt pour une nouvelle explication du français parlé au PS.

2kismokton!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*