A quoi sert Valérie Trierweiller? (1)

Question iconoclaste, j’en conviens. Valérie Trierweiller ne « sert » pas.
Elle n’est pas fonctionnaire de l’Etat. Donc elle ne « Sert » pas l’Etat.
Sert-elle le Président, cette jolie concubine? Sans doutes. Mais celà ne nous regarde pas, faute pour lui de l’avoir épousée en justes noces, ce qui lui aurait donné un statut légal d’épouse du Chef de l’Etat. (Ce qui n’aurait guère plus servi l’Etat, reconnaissons-le…)

Néanmoins, le concubin du chef de l’Etat a-t’il un rôle politique?

Plusieurs persones se le demandent avec d’autres mots que moi. Voir notamment: http://www.dreuz.info/2012/06/valerie-trierweiler-est-elle-coupable-de-complicite-de-detournement-de-fonds-publics/

Oui, le mot est dur. Accuser la gonzesse au chef de l’Etat de complicité de détournement de fonds publics, comme ils y vont!

Cependant, des remarques très  pertinentes dans ce pamphlet:

Dès lors, Trierweiler ne dispose d’aucun droit à bénéficier d’avantages tels que ceux qui viennent de lui être octroyés : un directeur de cabinet et plusieurs membres de « cabinet », payés non pas par l’Etat, qui n’a pas d’argent, mais par les contribuables.

Cela vaut bien entendu pour Patrice Biancone. L’ancien journaliste de RFI a été nommé directeur de cabinet de Valérie Trierweiler, a-t-il annoncé dimanche 20 mai.

C’est un ami de longue date de Valérie Trierweiler, journaliste de Direct 8 et Paris Match, et le couple présidentiel a passé une partie de ses vacances d’été 2011 à Hossegor (Landes) où il possède une maison.

Le journaliste a précisé que le cabinet de Mme Trierweiler compterait 4 à 6 personnes.

Peste! 4 à 6 personnes rémunérées pour « servir » (là, le mot est d’à-propos) les caprices d’un journaliste simplement parce qu’il partage la couche du chef de l’Etat? On en viendrait à regretter la monarchie…

Au moins, l’autre François (le Grand – aka Mitterrand) était plus discret sur le financement de son comportement ancillaire.

Et dire qu’on en est encore à chercher des poux dans le caleçon de DSK ou sur la Rolex de Sarkozy. Mais ce sont des nains face à ce génie de l’embrouille économique qu’est François Hollande. Voilà tout de même quelqu’un qui, pour paraître « normal », revient tellement cher à la Nation qu’un Bocassa paraîtrait économe à côté.

Bref, tout ça pour revenir à ma question : à quoi sert Valérie Trierweiller?

Ben j’ai toujours pas trouvé. Et vous?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*